Mise en œuvre en sécurité des pompes à béton et AIPR

  • Contrôler l’état des matériels et des équipements avant le départ et sur chantier
  • Évaluer les risques liés à un chantier et y remédier le cas échéant
  • Implanter le matériel et assurer un contrôle permanent des conditions de mise en oeuvre en sécurité
  • Réaliser les opérations de pompage en sécurité et dans les règles de l’art
  • Réaliser le nettoyage des matériels et les opérations de fin de chantier
  • Assurer la mission d'un « opérateur de chantiers », titulaire d'une AIPR

Réaliser l’ensemble des opérations de mise en œuvre des pompes à béton dans des conditions optimales de sécurité afin de réduire ou éliminer les risques accidents.

Préparer et passer l’examen QCM pour obtenir l’Attestation de Compétences permettant à l’employeur de délivrer une AIPR (Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux) de niveau « Opérateur de chantiers »

Techniciens de pompes à béton peu expérimentés ou techniciens plus expérimentés ayant besoin d’une mise à jour de leurs connaissances, non titulaires de l’AIPR (art. R.554-31 du code de l’environnement et arrêté du 15/02/2012)

Être en capacité de s’exprimer, lire et écrire en français (il s’agit de maîtriser le contenu des documents et du questionnaire utilisés pendant la formation)
Si cela n’est pas le cas, il sera impératif de nous le signaler par avance afin de nous permettre d’adapter l’organisation de la formation

7 participants minimum
12 participants maximum

Formateur certifié par AFNOR Certification « Formateur de techniciens de pompes à béton »

Exposés. Echanges
Présentations visuelles
Etude d’accidents et de situations à risques
Présentation des recommandations professionnelles et du guide pratique « Pompage du BPE » du SNPB
Présentation de documentations et guides sur l’AIPR. QCM sur poste informatique individuel
Formation réalisée en salle

1- La sécurisation du véhicule et de ses équipements

  • Le contrôle visuel de l’état général : propreté, repérage des défauts ou anomalies, fixation des équipements et accessoires, vannes et réservoirs…
  • La vérification des dispositifs de sécurité, des organes de commande et de contrôle
  • Le fonctionnement des systèmes de détection de lignes électriques aériennes : contrôle, procédures spécifiques liées aux matériels (JMJ, MADE)
  • L’entretien régulier du véhicule et des équipements : nettoyage, lubrification, niveaux…
  • Le lavage sur chantier et en centrale : risques de contact électrique, dispositions relatives au respect de l’environnement

2- La sécurisation préalable au chantier

  • Le recueil d’informations à la prise de commande : l’anticipation des risques
  • Les mesures de prévention : la visite préalable et l’établissement d’un plan de prévention, la Déclaration d’Intervention et de Commencement de Travaux (DICT)…

3- La sécurisation du chantier par le technicien de pompe

  • La prise de contact avec le responsable de la sécurité du chantier
  • Le repérage des lieux (accès, stationnement, plan de circulation, point de livraison…)
  • L’évaluation sécurité : l’identification des risques sur le chantier, le contrôle ou la mise en place des mesures de préventions appropriées
  • La responsabilité du conducteur de pompe : la décision de mise en œuvre et le droit de retrait

4- La prévention des risques électriques

  • Explication du risque de contact avec les lignes électriques aériennes : conditions d’amorçage, personnels exposés, conséquences sur le corps humain
  • Les distances de sécurité, l’évaluation de ces distances par le technicien
  • L’utilisation des systèmes de détection de lignes électriques comme aide à la prévention, les limites et conditions de mise en œuvre
  • L’attention permanente lors des manœuvres, notamment au repliage
  • La conduite à tenir en cas d’accident : sécurisation de la zone, alerte, mesures d’urgence, conséquences sur les matériels

5- La réalisation en sécurité des opérations de pompage

  • Les autres risques : talus, tranchées, vérification de l’état des sols sur le lieu d’implantation… Recommandations professionnelles sur la stabilisation des pompes, abaque couramment utilisé en fonction des caractéristiques des pompes et de la nature et l’état des sols
  • Le contrôle des accès des personnels du chantier, la sécurisation des zones de danger autour de la pompe (notamment sur voie publique) et autour du flexible
  • Les contrôles de stabilité et le calage de la machine, la mise en place des stabilisateurs, le placement du camion malaxeur
  • La vérification des conduites et flexibles (état, positionnement, fixation…), recommandations professionnelles sur les embouts métalliques
  • Le dépliage de la flèche de distribution et les précautions d’emploi
  • L’utilisation de radio ou télécommandes
  • La préparation et la mise en place de la barbotine, recommandations professionnelles
  • Le contrôle du point de livraison et la communication avec le personnel du chantier chargé de la mise en place du béton
  • Le contrôle permanent de la stabilité de la pompe pendant le pompage
  • Les opérations de fin de chantier : documents contractuels et fin de mission
  • Le compte-rendu des anomalies éventuelles concernant le matériel ou le chantier

6- La préparation du QCM pour l’obtention de l’attestation de compétences / AIPR « Opérateur de chantiers »

  • Les différents réseaux et les risques associés aux travaux à leur proximité
  • Les actions préconisées par la nouvelle règlementation
  • La préparation d’intervention sur chantier : observation du terrain, DICT, traçages au sol …
  • Les informations du « Guide Technique » : recommandations, prescriptions, accidents courants, missions des intervenants, dispositions en cas d’endommagement des réseaux …
  • Entrainement et la préparation à l’examen par QCM

7- Passage de l’examen QCM « Opérateur de chantiers » en fin de session

  • Installation des candidats : un poste informatique ou tablette tactile pour chaque candidat avec accès internet
  • Présentation des modalités pratiques, accès à la plate-forme dédiée
  • Questionnaire à choix multiple : 30 questions sur l’ensemble des thèmes : réseaux aériens, souterrains, responsabilités, réglementation DT-DICT …
  • Seuil de réussite de 60 %
  • Résultats communiqués dès la fin de l’examen

Attestation individuelle de fin de formation
Certificat de « Technicien de pompe à béton » validé par le Syndicat National du Pompage du Béton (SNPB)
Attestation de compétences « Opérateur » permettant à l’employeur de délivrer l’AIPR (validité de 5 ans) en cas de réussite à l’examen

Informations

  • 2.00 jours (14.00 h)
  • Certifiante
  • A partir de: 720,00 €HT
Ref : 5109
Demande d'informations

Prochaines sessions

Du 10 septembre 2019 au 11 septembre 2019

  • Tarif: 720,00 € HT
  • 38390 MONTALIEU-VERCIEU

Du 7 octobre 2019 au 8 octobre 2019

  • Tarif: 720,00 € HT
  • 31660 BESSIERES

Du 18 novembre 2019 au 19 novembre 2019

  • Tarif: 720,00 € HT
  • 77110 BRIE COMTE ROBERT